Delhi, la capitale

 

Visiter Delhi Prix d'entrée des monuments
Se loger à Delhi Faire des achats à Delhi
Arrivée à Delhi Quitter Delhi

 

Autres photos en bas de page / More pictures down

Scène de rue dans Old Delhi, aux inextricables 
encombrementsDelhi est la capitale fédérale de l'Inde. C'est par Delhi que transitent, à l'arrivée comme au départ, la plupart des touristes visitant l'Inde. Les formalités sont simples (du moment que vous avez un visa en règle), les douaniers débonnaires et l'attente des bagages moins longue qu'à Roissy-Charles de Gaulle...

Delhi est une mégapole de quelque 13 millions d'habitants selon le recensement de 2001, mais ce chiffre ne cesse de croître rapidement. C'est la troisième mégapole du pays, après Bombay (Mumbay) et Calcutta (Kolkota). Delhi appartient au Territoire (Union Territory) du même nom, une enclave de 1483 km2 entre l'Etat de l'Haryana à l'ouest, et l'Etat de l'Uttar Pradesh à l'est.

Delhi est constituée de deux villes jointives (autrefois de nombreux villages), complètement différentes : Old Delhi, avec ses bazars, ses rues étroites et surencombrées, et New Delhi, création britannique du temps d'avant l'Indépendance (années 20 et 30), aux larges avenues propres et aux jardins entretenus par des ribambelles de jardiniers. C'est évidemment dans New Delhi que se trouvent les ambassades et quartiers chics. Le niveau des loyers à Delhi est élevé et les quartiers nouveaux, comme Gurgaon à plus de 30 km du centre ville connaissent tours de logements, sièges de multinationales et centres commerciaux.

Visiter Delhi

Le touriste, pressé dans la plupart des cas, ne visite de Delhi que quelques monuments phares : le Qutub Minar, le tombeau d'Humayun, la Jma Masjid, le Fort Rouge, pour terminer par un court "sightseeing" (tour de ville en car) lui donnant à admirer la perspective de l'India Gate et le Rashtrapati Bhavan. Revenons plus en détail sur ces divers monuments.

La haute silhouette du Qutub Minar domine le sud de la ville 
de DelhiMême si l'on ne commence pas par là, tous les guides vous diront que s'il n'y a qu'une seule visite incontournable à faire à Delhi, c'est celle du Qutub Minar, minaret haut de 72 mètres datant de huit siècles. Cette tour commémore la victoire de Mohammed de Ghor sur le souverain hindou Prithviraj III en 1192. Deux séismes, aux 14 et 19 ème siècles endommagèrent gravement le Qutb Minar et les bâtiments voisins. Le minaret se compose de cinq étages aux cannelures de grès rouge superposées que séparent des stalactites de pîerre soutenant une galerie. Des sourates du Coran, le Livre Saint de l'Islam, ornent les différents niveaux. De l'autre côté de l'esplanade sur laquelle il se dresse, s'élèvent les restes d'une mosquée (Quwwat-ul-Islam), la plus ancienne de l'Inde (1193). Elle fut construite de manière hétéroclite avec les restes d'un temple hindou qui se trouvait là, antérieurement à la prise du pouvoir local par des envahisseurs musulmans.

La Jma Masjid dresse ses dômes et minarets dans le 
vieux quartier de DelhiLa Jma Masjid, ou Grande Mosquée (construite de 1644 à 1658), se trouve tout à l'opposé, au nord de la ville, dans Old Delhi, au coeur d'un bazar inextricable où l'on pourrait flâner des heures. C'est la mosquée la plus vaste de l'Inde. Son esplanade gigantesque peut accueillir, en sus des capacités de la vaste salle de prières, des dizaines de milliers de fidèles. Elle est bordée de galeries. La mosquée est caractérisée par trois énormes dômes de marbres blanc et noir en alternance, le restant du bâtiment étant de grès rouge. Il n'est pas très indiqué de suivre les avis des gens qui veulent vous faire grimper dans les hauteurs : arnaque assurée.

Non loin de là et également de grès rouge, évidemment :)), le Fort Rouge. Il est en moins bon état de conservation que celui d'Agra, mais justifie quand même la visite. Dans l'enceinte du Fort Rouge, le monument le plus délicat et le plus beau (à mon goût !) est la Mosquée de la Perle, toute de marbre blanc, que l'on doit au dernier des Grands Moghols, l'Empereur Aurangzeb.

Magnifique statue de déesse (Devi) d'époque Chola (11ème siècle) Retournant dans New Delhi, on aura le choix entre plusieurs visites intéressantes. Ceux que l'art attire ne manqueront pas l'Indian Museum. Profondément rénové, ce superbe musée présente ses collections d'art ancien (essentiellement statuaire de pierre et de bronze), mais aussi miniatures des différentes écoles, dans des salles désormais climatisées. On ne saurait citer les pièces majeures tant elles me paraissent nombreuses. Voyez la grâce de cette déesse (à gauche), ou encore ce fabuleux Surya ( page suivante)... Une mention spéciale doit être faite pour la salle des arts bouddhiques de l'Himalaya (Tibet).

Egalement dans le centre ville, on rôdera sur la large avenue de Jan Path et autour de Connaught Place (également dénommée Connaught Circus), le coeur de New Delhi. On chinera au Tibetan Market, pour acheter tissus, foulards, statuettes de métal, encens, sacs, épices...

Non loin de là, dans le même quartier, on visitera le Jantar Mantar, observatoire astronomique construit par Jai Singh 1er, Maharaja de Jaipur au 18 ème siècle. Moins célèbre que celui de Jaipur, mais presque aussi intéressant, il est situé dans un jardin public, lieu de calme et de verdure au milieu de l'agitation proche de la circulation et des foules piétonnières.

Il faut reprendre un véhicule pour se rendre sur Raj Path, immense avenue de plusieurs kilomètres de longueur, bordée de pelouses et jardins. Côté est, se dresse l'India Gate, arc de triomphe élevé en mémoire des soldats indiens morts pendant la première guerre mondiale (quelque 100.000 !). A l'opposé, côté ouest, le Rashtrapati Bhavan, ancien palais des vice-rois des Indes (du temps de la colonisation britannique), désormais résidence du Président.

Le mausolée d'Humayun dans la lumière aveuglante d'une matinée d'été Descendant encore un peu vers le sud, on ne manquera surtout pas de visiter le mausolée de l'empereur Humayun (1508-1556), merveille architecturale de grès rouge et de marbre blanc. Humayun était le fils de Babur, le premier des grands conquérants Moghols, originaire d'Asie Centrale (l'actuel Ouzbekistan), et le père d'Akbar, le plus prestigieux des Grands Moghols. Humayun lui-même ne règna qu'une dizaine d'années au début du 16 ème siècle (1530-1539 puis 1555-1556). Pour moi, le mausolée d'Humayun est le plus beau monument de la ville.

Non loin de là, ceux qui disposent d'un peu de temps feront le crochet jusqu'à Nizam Ud Din, tombeau très vénéré d'un saint musulman au sein d'un vieux quartier aux ruelles tortueuses.

Dans le même quartier (à deux kilomètres et demi quand même), on se reposera en flânant dans le Lodi Garden, jardin public bien entretenu, au milieu duquel se trouve le tombeau de Sikandar Lodi (1489-1517). Les Lodi constituèrent une dynastie musulmane, originaire d'Afghanistan, qui ne règna que trois quarts de siècles; ils furent détrônés par Babur en 1526.

Bien d'autres lieux restent à visiter dans Delhi, comme cet étonnant temple du lotus, un temple Baha'i d'architecture moderne mais fort originale, le temple (Gurudwara) Sikh, le temple de Lakshmi Narayana, construit tout en marbre blanc en 1938 selon le style des temples de l'Orissa (dit aussi temple de Birla, nom de l'industriel richissime mécène de ce temple), le Raj Ghat, lieu de crémation du Mahatma Gandhi, proche de la rivière Yamuna, l'intéressante Tibet House, qui expose des objets sacrés Tibétains et vend de l'artisanat et des livres, près du Lodi Garden, etc.

Prix d'entrée des monuments

Les prix d'entrée des monuments sont fixés à US5 par personne. Il est donc utile de disposer d'un bon budget si l'on veut tout visiter à Delhi. L'entrée des bâtiments de culte (mosquée Jma Masjid, etc.) est libre.

L'Indian Museum a fixé le ticket d'entrée à 300 Rs, plus la même somme pour l'appareil photo.

Faire des achats à Delhi

Le lieu incontournable de visite des touristes est le Tibetan market sur l'avenue Jan Path (près du splendide hôtel Imperial qu'il est très agréable de visiter, même seulement pour le plaisir). Aux alentours du Tibetan Market, la zone des petites boutiques s'est étendue; grand choix, prix à discuter.

En face du Tibetan Market, de l'autre côté de l'avenue, le bâtiment du Central Cottage Industries Emporium est un vaste et remarquable magasin d'Etat qui propose, à prix fixes, des articles d'artisanat, des vêtements, des articles en cuir, etc. venant de tout le pays et de bonne qualité. On peut payer par carte de crédit.

Sur la Connaught Place, non loin de là, un marché souterrain, le Palika Bazar est à aller voir, ne serait-ce que pour l'ambiance. Attention quand même aux pickpockets.

L'avenue Baba Kharak Singh Margh (Marg signifie avenue, prononcer margue). Sur le trottoir de droite, en partant de la Connaught Place, s'alignent des magasins d'artisanat de chaque Etat de l'Inde. Bon choix, prix fixes. Il faut disposer de temps.

Hormis le classique Tibetan market, trois marchés d'artisanat peuvent utilement être cités :

 Le Craft Museum, où des artisans montrent leur savoir-faire et vendent leur production : kalamkari, poupées, marionnettes, poteries, articles en papier mâché, vannerie. Bonne boutique d'Etat (prix fixes) à large choix. Musée d'artisanat extrêmement intéressant (en particulier, belle collection de tissus, superbe haveli du Gujarat, statues de bois primitives, broderies délicates). Dans un enclos, des huttes traditionnelles de différentes régions sont reconstituées
 Le Dilli Haat, où un choix considérable d'artisanat de nombreuses régions est proposé dans de petites échoppes (prix à discuter). On peut déjeuner sur place.
 Le Sunder Nagar Market propose de beaux articles anciens, généralement fort chers.

Les dames achèteront de beaux vêtements (kurta) et du linge de maison (nappes, etc.) à des prix raisonnables au magasin Anokhi dans le Khan Market.

Se loger à Delhi

L'hôtellerie à Delhi est chère. Certes, on peut se loger pour quelques Euro environ dans l'un des nombreux hôtels pour petits budgets du Main bazar du quartier de Paharganj (face à la gare de New Delhi, côté ouest). Quelques hôtels plus récents et de meilleur standing y sontégalement installés (environ 15 €).

Dans la gamme au-dessus, le Centrepoint (Kasturba Gandhi Marg) est très agréable et vraiment dans le centre. Si on a les moyens, il faut s'offrir l'Imperial Hotel (plus de 200 Euro).

Pour déjeuner, n'a que l'embarras du choix. Si l'on est dans le coin de Connaught Place, on évitera le prétentieux Gaylord au profit du Saravana Bhavan où l'on trouvera de la bonne cuisine de l'Inde du Sud (même établissement sur Janpath). Bon resto populaire au Bangali market (thali du nord, goûteux et abondant). D'autres restos se trouvent dans le bazar de Paharganj (le Metropolis est un bon choix). Dans la gamme au-dessus, on s'offrira le buffet de l'Imperial ou, encore mieux, son superbe restaurant Thailandais.

Arriver à Delhi

Si votre avion arrive le soir ou tard dans la nuit, il est conseillé de demander préalablement à votre hôtel (par mail ou téléphone) de vous envoyer un taxi, dont le chauffeur vous attendra à la sortie de l'aéroport muni d'une pancarte avec votre nom. A défaut de cette précaution, prenez un taxi pre-paid (env. 250 Rs), en vous présentant dans le hall d'arrivée au guichet "pre-paid taxi" (allez au second guichet, pas au premier qui est beaucoup plus cher).

On peut aussi prendre le métro spécial : voir ici, si on est sur de savoir où on va en ville.

Quitter Delhi

Si vous quittez Delhi pour vous rendre en train en province, vérifiez bien la Gare de départ. Il en existe quatre : New Delhi, Old Delhi, Nizamuddin et Sarai Rohila. Si votre hôtel est dans le quartier populaire de Paharganj, c'est le cas de nombreux voyageurs étrangers, allez directement acheter votre billet de train à la gare de New Delhi, à quelques minutes à pied. Un bureau des réservations, dit international, pratique pour les étrangers, se trouve au premier étage. Remplissez un imprimé de réservation et faites la queue, assis sur un canapé... Si vous payez en roupies, il vous faudra justifier du change légal (produire le certificat de change qui doit vous avoir été remis par la banque ou le bureau de change).

Si vous quittez Delhi par bus, choisissez plutôt des bus d'Etat. Pour les destinations vers le Rajasthan, la gare routière est à Bikaner House, près de l'India Gate. Pour aller dans le nord, les bus partent de Janpath, presque en face de l'hôtel Imperial.

 

Haut de page Photos de Delhi
Page d'accueil
(home page)