Banepa et Panauti

 

Banepa

Vue côté est du temple d'Indreshvar Mahadev En poursuivant la route au-delà de Bhaktapur en direction de la frontière du Tibet, on arrive après quelques kilomètres traversant un paysage de vertes collines, à l'agglomération de Banepa.

En centre ville, on prend sur la gauche une petite route que l'on suit pendant un peu moins de deux kilomètres, jusqu'au temple de Chandeshvari, un nom local pour la déesse Durgâ. Le portail d'enceinte du temple ne laisse d'ailleurs aucun doute : c'est bien une représentation picturale fruste et puissamment bariolée de Durgâ Mahîshâsuramardinî, la tueuse de démons, qui vous accueille. Passant le portail, on pénètre dans une grande cour dallée où s'élève un très beau temple. A l'avant, se dressent cinq colonnes de pierre surmontées d'animaux de métal. Les Matrika (Mères Divines) et les scènes érotiques que l'on devine gravées sur les poutres de bois qui supportent le toit en pagode, ont malheureusement été assombries par les effets du temps. Le mur ouest du temple s'orne d'une curieuse peinture, de grandes dimensions, représentant le dieu Bhairav, une forme furieuse de Shiva. Il piétine le cadavre d'un démon.

Revenant vers l'agglomération de Banepa, on remarquera sur la droite, à un croisement en ville, un mur qui enferme un bassin sacré. Sur ses bords, on admirera quelques statues de pierre, dont l'un des plus beaux Ganesh de la vallée de Kathmandu.

Panauti

Originale représentation du dieu Bhairav sur le mur ouest du temple de Chandeshvari; Banepa Ce gros village est célèbre pour avoir fait l'objet d'un projet de restauration de monuments anciens, grâce à un financement français, il y a quelques années. Il n'est situé qu'à quelques kilomètres de Panauti, par une petite route goudronnée.

Le monument principal est le temple d'Indreshvar. Datant du 13ème siècle (donc l'un des plus ancien temples de la vallée de Kathmandu encore debout), il est doté d'une toiture à trois étages et dédié au dieu Shiva.

Le temple est imposant mais, malgré la restauration récente, les poutres de toit, qui forment souvent, dans les temples népalais, des éléments décoratifs intéressants, sont sombres et difficiles à détailler. On notera dans la cour, à gauche du temple (quand on le regarde), un bâtiment rectangulaire consacré au dieu Bhairav, dont les effigies s'affichent aux fenêtres.

A l'ouest du temple, une grande statue de Vishnu est abritée dans un oratoire ouvert. Quelques stèles intéressantes de pierre sont disséminées dans la cour, par exemple Sûrya, Krishna Narâyâna, Satya Narâyana -encore une forme de Vishnu. La soit-disant stèle dédiée à Ahilya, la femme d'un Sage mythique qui aurait été séduite par le dieu Indra, serait figurée, en réalité, d'après les gens du coin, par un morceau de rocher émergeant du sol dans la cour du temple...

 
Petit bassin sur le bord duquel on voit des statues de divinités; Banepa Jolie petite fille rencontrée dans le temple de Chandeshvari Gros plan du dieu Sûrya Bas-reliefs du porche d'entrée, temple de Chandeshvari

 
Temple de Bhairav dans l'enceinte du temple d'Indreshvar Mahadev Le dieu Bhairav à la fenêtre de son temple Le dieu Sûrya sur son char solaire à cinq chevaux Bas-reliefs du porche d'entrée, temple de Chandeshvari

Page d'accueil
(home page)
Autre ville du Népal
Cliquez ici
Haut de page