Le Kumaon

 

Almora Jageshwar Ranikhet
Dwarahat Kausani/Baijnath  

Voir les photos de la région du Kumaon

On désigne sous le nom de Kumaon la partie orientale de l'Uttaranchal. La station de Nainital ayant déjà fait l'objet d'une page particulière, nous décrirons ici les sites suivants : Almora, Ranikhet, Kausani (en y incluant les temples de Bageshwar, tout proches, et enfin les temples de Jageshwar, à environ 40 km d'Almora.

Almora

Cette agglomération, située à 1600 mètres d'altitude, s'étend sur les deux versants déboisés d'une haute colline. Le bazar, piétonnier, sur la crête, est conseillé pour son pittoresque et, pour une fois, l'absence de circulation de véhicules (c'est suffisamment rare en Inde pour qu'on le remarque). Quelques vieilles maisons rappellent le style colonial britannique d'il y a une centaine d'années.

A proximité immédiate, sur une éminence, se dresse le petit temple ancien de Nanda Devi (= Naina Devi) encore en activité. On y vénère Shiva. Ses murs extérieurs sont bien ornés de divers personnages et de frises d'animaux (éléphants, chevaux, poissons, Naga) en bas-relief, ainsi que quelques petites scènes érotiques, à hauteur d'yeux. On notera la forme des tours en shikhara, surmontées d'un toit de protection, comme on l'a déjà vu ailleurs en Huimachal Pradesh. Dans le grand mandapa, se trouve une vitrine abritant on ne sait quelle divinité. Dans le sanctuaire, un grand Lingam fiché dans un yoni atteste du culte de Shiva.

Dans la rue périphérique de la ville, on trouvera l'hôtel Sarkar (restaurant correct, belle vue plongeante sur les alentours). Tout proche, on signalera la petite boutique d'artisanat Panchachuli proposant, à des prix très raisonnables, des châles de laine de la région.

Voir les photos d'Almora

Jageshwar

A 40 km au nord-est d'Almora, se dresse le superbe ensemble des temples de Jageshwar, blotti parmi d'immenses conifères dans un ravin encaissé. Le cadre serait donc parfait si le lit du torrent n'était pas aussi encombré de détritus. Les temples, d'un style en tours à arêtes curvilignes (shikhara), se groupent les uns contre les autres sur une petite esplanade entourée d'un mur d'enceinte bas. Deux d'entre eux dominent le lot par leur taille et la qualité de leur architecture. Le premier est dédié à Shiva Mrityunjaya (Shiva, Vainqueur de la Mort); le second renferme l'un des rares Joytir Lingam (Lingam de Lumière) de l'Inde (il en existe douze en tout). On dit aussi que ce Lingam est Swayambhu, c'est à dire "Né de Lui-même", non fait par la main de l'homme. L'un des petits temples se distingue également par la représentation, en fronton, d'une forme assez rare de Shiva : Lakulisha Shiva sur laquelle le Grand Dieu est assis en posture de méditation, avec son sexe érigé.

L'accueil est très bon mais l'on est assez sollicité.

Selon la documentation, on dénombre 124 temples de toutes tailles... Ils furent édifiés au 12ème siècle, sous la dynastie Katyuri. A une centaine de mètres du groupe principal, vient d'être installé (mars 2008) un petit musée présentant de fort belles statues : groupe des Navagraha (Planètes), Lakshmi Narayana (Vishnu et sa Shakti), deux Ganesh, Shiva accompagné de son épouse Pârvatî et de ses enfants Ganesh et Kartikeya, etc...

Le petit village de Jageshwar, à proximité immédiate des temples, permet de se loger et se restaurer. On conseillera le Hari Om Guest Home, simple mais très propre et accueillant.

A peu près à mi-chemin entre Almora et Jaheshwar, on prendra une petite route qui conduit le long d'une crête (très beaux paysages), en quelques kms, au vieux Jageshwar (old Jageshwar). Là se dresse, en haut de la montagne, le vieux temple, encore en activité.

Ranikhet

Cette bourgade, à une cinquantaine de kms de Nainatal, occupe les versants de hautes collines à une altitude de 1800 mètres. Les casernements militaires sont omniprésents. Le bazar est animé mais plus petit et bien moins plaisant que celui d'Almora. Là se regroupent plusieurs hôtels. On peut passer la nuit au Moon Hotel et s'y restaurer, assez médiocrement.

A Ranikhet, on visitera le temple de Jhula Devi, original avec ses centaines de cloches accrochées en guirlandes un peu partout. Le lion de Durga en surveille l'entrée. A quelques kms de la ville, on pourra se rendre jusqu'au temple moderne d'Aairakhan. De l'esplanade, on est censé avoir une large vue sur les montagnes de l'Himalaya, quand il n'y a pas de brume... Mais les environs de Ranikhet demeurent néanmoins très agréables.

Un peu plus loin de Ranikhet, sur une petite route, sinueuse et bosselée, s'écartant de l'axe qui conduit à Nainatal, on aura plaisir à aller jusqu'au temple de Binsa Mahadev, au creux d'un vallon à 2500 mètres d'altitude, entouré de forêts de cèdres Deodar. Ce nom est celui d'un grand guru qui vécut en ces lieux retirés. Le bâtiment est moderne et ne présente pas d'intérêt particulier d'un point de vue architectural. Des petits pavillons abritent diverses chapelles dédiées à différents Dieux : Rama accompagné de son frère Lakshmana et de son épouse Sita, Sarasvatî, Shiva, Kali, Durga. Les statues, modernes, sont en marbre blanc. Les murs sont recouverts de plaques de marbre blanc gravées de textes sacrés. Au-dessus du porche principal, le grand char de guerre d'Arjuna, le héros du Mahabharata, est conduit par Krishna. Des haut-parleurs diffusent des mantra.

Dwarahat

La route qui, de Ranikhet, mène à Kausani est assez lente et parfois en mauvais état. Cependant, en mars 2008, des travaux de réfection ont commencé entre Dwarahat et Someshvar.

C'est à Dwarahat (32 km de Ranikhet) que l'on peut voir plusieurs groupes de temples anciens, d'un style en shikhara semblable à celui de l'Himachal Pradesh. Il en existe en tout 55, tous datant de la dynastie des Katyuri qui régnait, depuis leur capitale Baijnath, sur cette région du Kumaon entre le 7ème et le 11ème siècle. Dans le temple de Badrinath, une statue en marbre noir de Vishnu, debout, tenant le chakra et la conque, est drapé dans une longue robe plissée inhabituelle. Cette statue ne semble pas très ancienne.

Les différents groupes de temples sont les suivants:
1.Groupe des temples de Badrinath
2.Temple de Bandeo
3.Temple de Gujardeo
4.Groupe des temples de Kacheri
5.Temple de Kutumbari
6.Groupe des temples de Maniyan
7.Groupe des temples de Mritunjaya
8.Chapelles de Ratan Deo

Kausani et Baijnath

Perché sur une crête à 1900 mètres d'altitude, la petite station de Kausani vaut surtout par ses panoramas (lorsqu'il n'y a pas de brume...). L'hôtel Uttarakhand est très bien situé, avec de beaux paysages vers l'Est. Accueil sympathique, bonne chambre.

C'est depuis Kausani que l'on se rend, par une longue descente de 19 kms en 45 minutes, jusqu'au village de Baijnath (1126 m), ancienne capitale des rois de la dynastie Katyuri entre le 7ème et le 11ème siècle.

Des temples de style shikhara, du 12-13ème siècle se dressent sur une vaste esplanade au bord de la rivière Gomti. Le plus grand d'entre eux est dédié à Shiva Vidyanath, le Seigneur (Patron) des médecins. L'accueil est suspicieux, les photos interdites, mais l'on peut admirer une belle Pârvatî en pierre noire dans le sanctuaire. Devant elle, un Shiva Lingam en cuivre rouge se dresse au milieu du yoni. Sur le côté, un Ganesh assez fruste est posé sur le sol. Un second Ganesh garde l'entrée du temple, sous le porche. Quelques mètres plus loin, devant le temple, un beau Kubera assis, au ventre rebondi, tient la bourse aux trésors.

D'autres temples sont réservés à différentes divinités : Bhairav, Dattatreya, Ganga Mata, Hanuman, Durga, Kalika et Vaneswar.

Ces lieux prétent une grande importance historique et en tant que destination de pèlerinage

Du bord de la rivière, des visiteurs lancent des graines à d'énormes poissons (certains dépassent le mètre de longueur) qui se pressent là par centaines. Pêche non autorisée, évidemment...

 

Page d'accueil
(home page)
Autre région de l'Uttaranchal
Cliquez ici