Dakshinakâlî et Sekh Nârâyana

 

Autres photos en bas de page / More pictures down

Dakshinakâlî

Une foule importante attend patiemment de faire ses offrandes rituelles à la terrible 
déesse Kâlî Sacrifices sanglants en offrandes  la déesse Kâlî Au fond d'un ravin, au terme d'une route parcourant de grosses collines et réservant de beaux panoramas sur la chaîne de l'Himalaya, lorsque le temps est clair, se trouve cet étonnant lieu de pèlerinage, extrêmement fréquenté (surtout le samedi et le mardi). Là, les dévots viennent sacrifier à la terrible déesse Kâlî, une forme sanguinaire de la Shakti du dieu Shiva. Les gens viennent généralement en famille, qui avec un coq ou un canard, qui avec un bouc ou un bélier, et des centaines d'animaux se voient couper le cou sur l'autel de la déesse par des officiants travaillant à la chaîne...

La file d'attente est longue et patiente. Près de l'enclos des sacrifices, des gens préparent leur plateau d'autres sortes d'offrandes, des yogis nus, le corps enduit de cendres, vont ici ou là, des saddhus assis sur leur tapis de peau, accordent leurs bénédictions contre une petite pièce, des méditants s'isolent pour se recueillir.

Sekh Nârâyana

Le temple de Vishnu creusé dans la falaise Stèle de Sûrya semi-immergée dans un bassin Sur la route du retour vers Kathmandu, on s'arrêtera un moment non loin du village de Pharping, pour visiter le groupe des temples de Sekh Nârâyana. Près de la route, un groupe de trois bassins est disposé au pied de la falaise. Des carpes de belle taille s'y prélassent. Dans l'un des bassins, une superbe stèle de pierre, à demi immergée, représente le dieu Sûrya tenant deux lotus. Elle daterait du 12ème ou 13ème siècle. Sur l'esplanade entre les bassins, on remarquera plusieurs chatur-mukha Lingams (Lingam avec quatre visages du dieu Shiva). Un peu plus loin, Garuda et Narasimha associés, sont représentés en orants devant l'entrée d'un petit temple fermé.

On gravit ensuite une longue volée de marches pour parvenir sur une autre terrasse, dominée par la falaise, où se dresse le temple proprement dit de Sekh Nârâyana. Evidemment dédiée à Vishnu (vu son nom), c'est une grotte creusée dans la paroi de la falaise. Un bas-relief de Vishnu Vikranta (autre nom de Vishnu Trivikrama) peut être aperçu derrière une grille, sur la paroi rocheuse à droite de la grotte, lorsqu'on la regarde. Cette rare oeuvre d'art daterait du 5-6ème siècle, c'est à dire de la dynastie Licchavi.

Page d'accueil
(home page)
Autre ville du Népal
Cliquez ici
Haut de page Autres photos
Other pictures