A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Tablâ : petits tambours que l'on voit dans tous les orchestres. Le musicien en utilise deux, dont le son est séparé d'un octave

Tamas : l'un des trois Guna. Pour Shri Aurobindo, tamas est "la force d'inconscience et d'inertie et se traduit qualitativement par l'obscurité, l'incapacité et l'inaction". C'est "le germe de l'inertie et de la non-intelligence, négation de sattwa et de râjas, qui dissout ce qu'ils créent et entretiennent"

Tamoul : l'une des langues officielles de l'Inde, parlée au Tamil Nadu (Sud-Est)

Tantra : (litt. trame d'un tissu). Ensemble d'écritures sacrées, de caractère résolument ésotérique, voire secret. Les Tantra se traduisent par des pratiques dites tantriques. Leur but est la transformation (ou plutôt la transmutation) des énergies qui gouvernent le corps, au moyen d'exercices spécifiques. Certaines formes de rituels sont également utilisées. Le tantrisme exige une grande qualification du disciple aussi bien que du Maître (guru) pour ne pas être dévoyé vers des buts visant des pouvoirs (sexuels, magiques, etc.)

Tapas: (pluriel tapasya). Austérité. Pratique d'une ascèse visant à purifier le corps et l'esprit. La pratique de tapas dans le cadre du yoga inclut divers exercices tels que le jeûne, la méditation, des pranayama (travail sur le souffle)

Tara: "Celle qui aide traverser l'océan de la vie". Déesse du Mahâyâna, parèdre du Bouddha Avalokiteshvara. On recense une vingtaine de formes de Tara, se différenciant par la couleur, la posture, les gestes des mains (mudra); la plus connue est la Tara verte

Tattva :

Tilaka : marque portée au front comme indice d'appartenance à une branche religieuse spécifique; plus quotidiennement, point de couleur que portent au front les femmes mariées

Tirthankara : "Passeur de gué" qui mène la délivrance, dispensateur de la doctrine Jain; les 24 prophètes de la religion Jain. Les statues des Tirthankara sont systématiquement représentés de manière codifiée dans les temples Jains. Mais chaque temple est dédié à un Tirthankara particulier. Le premier d'entre eux, bien entendu mythique, et aussi le plus important, est Adinâth. Le 23ème est Pârshvanâth et le dernier, contemporain de Bouddha, est Mahâvîra, (ce qui veut dire "Grand Héros") qui fonda la religion Jain. Il est donc également important.

Torana: portique couronné à l'entrée de l'enclos d'un stûpa bouddhique (comme Sanchi), ou d'un temple. Les torana de bois ou de bronze, au-dessus de l'entrée des temples, sont particulièrement décorés dans la vallée de Kathmandu, au Népal. Voir également le torana de pierre, formant une élégante arche devant le temple Mukteshvara Bhubaneshwar (Orissa). Un autre sens de torana désigne des tentures de tissu, en forme d'arche, décorées de dessins brodés de motifs religieux, d'oiseaux et autres animaux, que l'on réalise au Gujarat en particulier

Treta Yuga: Cf. Yuga

Tribhanga : posture du corps dite de la triple courbure

Trimûrti : "Qui a trois formes", se dit de la Triade représentant les trois manifestations de l'Être sous la forme de Brahmâ, Vishnu et Shiva. Chacune est associée à une fonction cosmique spécifique, Brahmâ qui "crée" l'univers et maintient l'équilibre entre deux principes opposés, Vishnu qui préserve et Shiva qui désintègre (pour que la Création puisse agir nouveau); il est important de noter que selon la conception Hindoue, la Création est un processus permanent et cyclique

Tripurantaka: célèbre représentation de Shiva combattant les démons; les trois cités du monde (Tri-pura) dans le Paradis, le Ciel et la Terre étaient occupées par des forces démoniaques. Shiva conduit son char, avec Brahmâ comme conducteur; grâce la puissance conjuguée des dieux, il détruit les trois cités d'une seule flèche afin de ramener la paix sur le monde

Trivikrama : forme de Vishnu lors de son avatâra en tant que Vâmana

Trishûlâ : trident, attribut de Shiva. Le trident symbolise les trois aspects de la Manifestation : Création, Préservation et Destruction. Il représente aussi les trois Guna, Râjas, Tamas et Sattwa, ou modalités d'être. Sous la forme de trois traits verticaux tracés avec de la cendre sacrée sur le front, le trident est porté par les dévots de Vishnu

Triton : le Musée de Rochefort indique que cette statue exceptionnelle fut trouvée par Eugène Novelle "en Cochinchine" dans les montagnes de Tinh-Biên, entre Chau-Doc et Hatien à 250- 300 km au sud d'Angkor


Pour retourner à la page d'accueil (home page), cliquer sur le bouton ci-dessous